Les trésors du musée Fabergé.

Saint Pétersbourg est une ville des musées ! Certes, chaque personne trouvera ici son musée préféré car il y en a déjà plus de deux cents !

On vous invite aujourd’hui dans un des musées pétersbourgeois qui fait rêver chacun ! Il s’agit du musée Fabergé.

les oeufs fabergé

Contenu

A propos du musée

la salle bleu au musée Fabergé

Le Musée de Fabergé est un des plus jeunes à Saint Pétersbourg. Il a été fondé en 2013 grâce aux efforts de la fondation « La liaison du temps » et son fondateur Viktor Veksselberg.

L’histoire de la collection du musée commence en 1990. Cette année-là, un collectionneur passionné est mort aux  États-Unis. C’était Malcolm Forbes, connu plutôt comme le directeur général du magazine Forbes. Après sa mort, les héritiers de Forbes ont décidé d’organiser les ventes aux enchères afin de vendre 200 objets de valeur. Parmi ces objets, il y avait 9 œufs créés par Fabergé pour les empereurs russes et les autres trésors de la Russie impériale vendus par les bolcheviks après la révolution 1917.

Officiellement, Fabergé a créé 50 œufs pour les empereurs russes. Après la révolution d’Octobre 1917, les œufs et d’autres trésors de Fabergé ont été vendus, perdus et finalement, dispersés à travers le monde entier. Actuellement, 42 œufs ont été trouvés. En Russie, on peut les admirer dans les musées à Moscou et à Saint Pétersbourg.

Les Forbes ont annoncé les ventes en 2004, mais elles n’ont pas eu lieu, car Viktor Veksselberg a acheté tout de suite toute leur collection sans donner la chance aux autres collectionneurs.

C’est ainsi que, la fondation « La Liaison du temps » est apparue à la même époque. Son objectif est de trouver et d’acheter les objets de valeur de la Russie impériale afin de les faire revenir à la Russie.
Aujourd’hui, la collection de la fondation compte environ 4000 d’objets de valeur. Ce sont les objets de Fabergé, les objets de fantaisie en pierre précieuses, les émaux russes, les objets décoratifs en or et en argent, les icônes, etc.

On peut voir cette collection splendide au Palais Shouvalovsky qui est connu aujourd’hui comme le Musée Fabergé.
Le Musée Fabergé a ouvert ses portes en 2013, devenant le premier musée privé en Russie qui abrite la collection d’une importance nationale.

L’histoire des œufs aux millions $!

faberge

La collection principale du musée se trouve dans la Salle bleu et la Salle d’or du palais. Dans ces deux salles on peut voir la production de l’atelier de Fabergé qui comprend les œufs de Pâques crées pour les empereurs russes et de nombreux objets de fantaisie en pierres précieuses.

Carl Fabergé est entré dans l’histoire comme un bijoutier des tsars russes. Il est né à Saint-Pétersbourg, le 30 mai 1846. Dès le petit, il aimait l’art de la joaillerie qu’il étudiait dans l’atelier de son père. Dans la jeunesse, il est parti à Dresde pour les études et il est revenu à Saint-Pétersbourg à l’âge de 20 ans.
Ayant visité le Louvre et les musées de Florence, Carl rêvait de fonder son propre empire joaillier incomparable. Il ne tardait pas à réaliser son rêve, et il a recruté les meilleurs artisans pour ouvrir son atelier de bijouterie à Saint Pétersbourg. En même temps, il travaillait comme un expert du musée de l’Ermitage et sa responsabilité était la restauration des objets précieux. De longues heures il devait passer dans le département des Antiquités pour restaurer des pièces endommagées.
Son travail passionné et soigneux n’a pas resté inaperçu par l’empereur Alexandre III qui cherchait un spécialiste pour lui confier une affaire extraordinaire.
C’est ainsi qu’en 1885, Carl Fabergé a reçu un ordre exceptionnel de la part de l’Empereur russe qui voulait faire une surprise à son épouse, l’impératrice Maria Fedorovna. Il fallait recréer un œuf précieux qu’elle a laissé dans la collection familiale chez elle à Danemark. À l’intérieur de cet œuf se trouvait une poule dorée qui cachait en elle une petite couronne et un anneau.
Seulement Fabergé était capable de faire la copie d’un œuf-surprise en se référant aux descriptions et quelques croquis de l’empereur.
Carl Fabergé a réussi dans cette affaire importante!

l'oeuf de paques

Son premier œuf était tout à fait blanc et léger comme un vrai! En tournant le long de la bordure dorée, l’œuf s’ouvrait, et à l’intérieur il y avait un jaune doré avec une poule dedans. En appuyant sous le goitre de la poule, une autre surprise apparaissait dedans, une copie de la couronne impériale avec des diamants et un pendentif de rubis avec une chaîne. C’était une vrai merveille!
Le cadeau de Pâque créé a tellement surpris Maria Fedorovna que Fabergé est devenu immédiatement un joaillier de la Cour impériale russe!
La tradition de créer des œufs pour les impératrices russes est devenue annuelle. Sur chaque œuf de Pâques, Carl Fabergé et son équipe travaillaient soigneusement pendant des années afin de réaliser toutes leurs fantaisies et impressionner tout le monde.

Les chefs-d’œuvre du musée Fabergé

l'oeuf de coronnement

L’œuf de couronnement

“L’œuf de couronnement” est un des plus connu dans la collection de Fabergé. Il a été créé en 1897 en l’honneur de la cérémonie du couronnement de Nicolas II et de son épouse Alexandra en 1896.
Fabergé a caché dans l’œuf la copie miniature absolument exacte de la calèche dorée qui servait à la jeune impératrice Alexandra lors de son arrivée à Moscou en 1896 pour la cérémonie du couronnement.
Le chariot miniature tourne et roule conformément à toutes les règles de l’équipage Les deux portes s’ouvrent, les marches descendent des deux côtés. 

Pour la création de cette carrosse impériale, il a fallu quinze mois et seize heures par jour. Un jeune maître de l’atelier Fabergé, Stein, a dû visiter plusieurs fois le musée des carrosses impériales afin de faire la copie exacte.

Le laurier

le laurier

Karl Fabergé était au courant de l’amour de l’impératrice Maria Fedorovna pour les oiseaux. Il y en avait beaucoup dans les résidences impériales.
En 1911, Fabergé a créé pour elle un cadeau de Pâques “L’œuf-laurier”, dans les branches duquel vit “un petit oiseau”.
Les feuilles denses et brillantes de la couronne ressemblant à un œuf, sont faites de la pierre semi-précieuse préférée de Fabergé, le jade.
Le feuillage lumineux est animé par des fruits rosés et jaune-orange d’améthystes, de citrines et de diamants roses, ainsi que de petites fleurs en émail blanc. L’arbre est planté dans une baignoire en forme de cube d’onyx blanc.
Un trou de serrure et un minuscule levier sont cachés dans la couronne de l’arbre. En l’appuyant, un oiseau aux plumes naturelles apparaît et commence à chanter, tournant dans de différentes directions, battant des ailes, tournant la tête et ouvrant le bec.

Le bouton de rose

le bouton de rose

L’œuf « Le bouton de rose » a été réalisé par Fabergé en 1895 pour la jeune impératrice Alexandra Fedorovna, l’épouse de Nicolas II.
L’œuf est recouvert d’émail transparent rouge sur un fond guilloché et décoré des symboles d’amour en diamants et en or.
Au-dessus, sous un grand diamant plat, se trouve un portrait miniature de Nicolas II peint à l’aquarelle sur une plaque d’ivoire.
Une surprise qui se cache dans l’œuf est un bouton de rose. À l’intérieur du bouton se trouvait la couronne impériale miniature. Les pétales s’ouvrent lorsqu’on cliquait sur le petit bouton sur la tige.

Les muguets

les muguets

L’œuf « Les muguets » a été créé en 1898. Sur l’œuf on trouve tout ce que l’impératrice Alexandra Fedorovna aimait – les muguets, les perles et les diamants.
Sous la miniature de la couronne impériale en diamants se cache une surprise – des portraits miniatures des filles d’Alexandra Fedorovna et de Nicolas II. Les portraits apparaissent comme l’éventail si on fait tourner une perle.

Le secret du succès

Karl Faberge

Outre les célèbres œufs, l’atelier Fabergé produisait des statuettes, des objets de fantaisie, la vaisselle en métaux précieux et des bijoux pour tous (même les pauvres pouvaient faire des petites économies durant quelques mois pour acheter un petit pendentif-œuf pour 3 roubles). A chaque fois, il s’agissait d’un véritable chef-d’œuvre!

Les objets de Fabergé étaient appréciés aussi bien à l’intérieur des frontières de l’empire qu’à l’étranger : les articles marqués « Fabergé» s’offraient en cadeau ou bien étaient collectionnés par des têtes couronnées européennes.

Carl Fabergé n’avait pas peur d’expérimenter et savait travailler avec une centaine de nuances. Pour lui, l’or n’a jamais été seulement doré : il pouvait être gris ou blanc, ou même vert. Ce qui concerne le choix des pierres, leur qualité décorative prévalait toujours sur leur valeur matérielle. Il utilisait souvent les matériaux qui n’étaient pas utilisés dans la joaillerie de luxe. En plus, la technologie de l’émail guilloché, développée dans son atelier, dotait les produits de l’atelier d’une esthétique inimitable.

objet de fantaisie

Un jour Fabergé a dit : « Si je dois comparer mon affaire à des maisons comme Tiffany, Boucheron ou Cartier, elles ont sans doute plus de bijoux que moi. Chez eux, vous pourrez trouver un collier à 1,5 million de roubles. Mais ce ne sont que des marchands, et non des artistes joailliers. Je m’intéresse peu à un objet cher si son prix n’est déterminé que par le nombre de perles et de diamants“.

Aujourd’hui, il existe environ 250 000 objets créés par l’atelier de Fabergé dans les années 1872-1917.

Le destin de Carl Fabergé est fabuleux ! Il était artiste, gemmologue, restaurateur et un bon entrepreneur. Il a pu réunir autour de lui les meilleurs artistes de son temps. Au total, 500 personnes travaillaient dans son atelier. Il a fondé son empire joaillier qui consistait des ateliers, des studios de design, des boutiques à Saint Pétersbourg, Moscou, Odessa, Londres et Kiev.

Nous vous invitons à Saint Pétersbourg pour faire connaissance avec les objets uniques de Fabergé lors de la visite du musée au Palais Chouvalovsky !

Qui sommes-nous?
visite guidée saint-petersbourg
Bonjour à tous! Nous sommes Irina et Anouar, deux guides francophones à Saint-Pétersbourg. Merci de visiter notre site! Nous éspèrons que notre blog sera utile pour vous et vos prochaines découvertes!
Contactez-nous!
Les posts récents...
les baignets russes

Les idées pour vos découvertes gastronomiques à Saint-Pétersbourg !

Les idées pour vos découvertes gastronomiques à Saint-Pétersbourg ! Saint-Pétersbourg propose le meilleur de toutes les cuisines du monde! On ...
Lire plus
au marché

Les souvenirs de Saint Pétersbourg

Les souvenirs de Saint Pétersbourg : notre Top 10! Souvent, lors d’un voyage, on a envie d’acheter quelque chose en ...
Lire plus
Novgorod le grand

Veliky Novgorod: une ville à visiter absolument !

Véliky Novgorod: une ville à visiter absolument ! La ville de Véliky Novgorod (Novgorod la Grande), fondée en 859, était le ...
Lire plus
les oeufs fabergé

Les trésors du musée Fabergé

Les trésors du musée Fabergé. Saint Pétersbourg est une ville des musées ! Certes, chaque personne trouvera ici son musée ...
Lire plus
saint sauveur

La cathédrale Saint-Sauveur sur le Sang Versé: les faits intéressants

La cathédrale Saint-Sauveur-sur-le- Sang-Versé: les faits intéressants La cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé est  un des symboles de Saint Pétersbourg. Il est impossible ...
Lire plus
Partagez cette article avec vos amis sur les réseaux sociaux.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Merci pour vos commentaires!
Retour haut de page