Les plus beaux monuments Art nouveau à Saint-Pétersbourg

Souvent nos touristes veulent voir et visiter les monuments Art nouveau à Saint Pétersbourg. Il y en a vraiment beaucoup ici et, chaque bâtiment surprend non seulement par sa beauté, mais aussi par son histoire unique ! Dans cet article, on partage avec vous notre top-5 des constructions pétersbourgeoises les plus remarquables qui ont été fondées à l’époque de l’Art nouveau.

Singer de Saint-Petersbourg

Contenu

1. Pont de la Trinité ou la «Belle française»

Le pont de la trinité

Le pont de la Trinité à travers la Néva est considéré comme l’un des plus beaux et des plus grands ponts de Saint-Pétersbourg. Son histoire commence en 1803, lorsque le pont flottant est apparu entre la rive gauche de la Neva et l’île Petrogradsky. Durant le XIXe siècle, le Pont a changé de nom plusieurs fois: Pétrogradsky, Souvorovsky, et finalement, Troitsky (de la Trinité) en l’honneur de la place de la Trinité. 

Dans les années 80 du XIXe siècle, il a été décidé de remplacer l’ancien pont flottant par un pont permanent. Au printemps 1892, le concours international a été annoncé. Beaucoup d’ingénieurs ont pris la participation, mais la personne qui a gagné, c’était Gustave Eiffel. Son projet était très intéressant, mais bien coûteux ! C’est pourquoi, la construction du Pont de la Trinité a été confiée à une autre compagnie française – La Société de construction des Batignolles. Selon son projet, le futur pont semblait très élégant et beaucoup plus économique. La décision de conclure un contrat avec la compagnie française était aussi un geste politique. Afin d’immortaliser l’amitié entre la Russie et la France, le président français Félix Faure et l’empereur russe Nicolas II ont inauguré deux ponts : le Pont d’Alexandre III à Paris et le Pont de la Trinité à Saint Pétersbourg. 

Felix Faure et Nicolas 2Tout de suite après l’inauguration, les habitants locaux ont surnommé le Pont de la Trinité « la Belle française » pour son décor unique et sa ressemblance au pont à Paris.

Jusqu’à nos jours, le Pont de la Trinité reste l’un des plus romantiques en ville. Malgré sa longueur de 582 mètres, les habitants locaux aiment beaucoup le traverser à pied pour admirer de belles vues sur la Néva et ses rives historiques. Ils croient que c’est une place extraordinaire, car le long de l’axe du pont passe la ligne du Méridien de Poulkovo. Jusqu’au début du XXe siècle, il était utilisé comme Méridien zéro pour la référence de la longitude géographique sur les cartes de l’Empire russe. 

le pont de la trinité ouvert

Parmi les légendes les plus romantiques de Saint-Pétersbourg, il existe une histoire liée au Pont de la Trinité. Il s’agit d’un aviateur légendaire soviétique, Valery Tchkalov, qui, un jour, est tombé amoureux d’une fille. Pour gagner son cœur, il a entrepris une affaire extraordinaire. Il lui a donnée un rendez-vous sur le Pont de la Trinité où il est arrivé dans son avion, et a montré son talent en volant sous le pont jusqu’à six fois de suite ! Vrai ou non, mais d’après cette histoire, un film a été tourné où notre pont de la Trinité est capturé dans toute sa splendeur !

2. La Gare de Vitebsk

la gare de Vitebsk

Dès sa construction, la gare de Vitebsk est devenue une des curiosités de notre ville. C’est à partir de cette gare que l’histoire des chemins de fer russes a commencé. 

En 1834, un ingénieur autrichien, Antoine von Gerstner, est arrivé en Russie pour réaliser son grand rêve  – construire les chemins de fer dans l’Empire russe ! Il lui a fallu deux ans pour gagner la confiance du gouvernement russe. Finalement, grâce à ses ambitions et efforts, l’empereur Nicolas I a signé le décret et la construction du premier chemin de fer a été lancée. Comme c’était un projet coûteux et douteux, Antoine von Gerstner a proposé de construire un chemin d’essai entre Saint Pétersbourg et Pavlovsk par ses propres moyens. L’empereur était bien d’accord, et déjà vers l’automne 1837, le chemin de fer était prêt.  L’ingénieur a invité Nicolas I et les représentants de la noblesse à effectuer le premier voyage en train en Russie. Ils ont pris une locomotive à vapeur et, en seulement 35 minutes, le trajet entre Saint-Pétersbourg et Tsarskoïe Selo a été parcouru. C’était quelque chose d’irréel ! Auparavant, pour surmonter le même chemin, il fallait une demi-journée, et le déménagement vers les résidences d’été prenait parfois plusieurs jours. À cette occasion, un dîner de gala a été organisé à la gare de Tsarskoye selo, après quoi tout le monde est retourné à Saint-Pétersbourg sur le même train.

la gare à saint petersbourg

La première gare de Vitebsk représentait une petite construction en bois, mais vers 1904, elle a été reconstruite et modernisée. Selon le projet de l’architecte russe Brjozovsky, la gare a été réalisée dans le style Art nouveau. De l’extérieur, la forme du bâtiment ressemblait à une locomotive à vapeur ce qui permettait aux personnes mal éduquées de savoir ce que c’était. À l’intérieur, il y avait un immense hall d’entrée avec un escalier en marbre. La lumière naturelle pénétrait dans le bâtiment à travers des vitraux et la lumière artificielle était générée par des lanternes électriques. Les murs étaient décorés de peintures, d’ornements, de moulures en forme de masques féminins et des représentations de Mercure, patron du commerce et des voyages.

lescalier de la gare vitebsk

Le service était bien organisé. En arrivant à la gare, les passagers achetaient le ticket à la caisse, ensuite ils passaient la procédure de remise des bagages et montaient au premier étage dans les salles d’attente, à l’aide d’un ascenseur ou à pied. Jusqu’à nos jours, c’est la seule gare de la ville où les trains partent du premier étage. A l’aide d’un système de tunnels, les bagages étaient chargés par les travailleurs de la gare directement dans les trains. C’est ainsi, que les passagers passaient sans aucune difficulté des salles d’attente vers les quais pour monter dans la locomotive. 

la gare au style moderne

La gare a été entièrement préservée depuis sa construction et constitue un véritable monument d’Art nouveau. De cette gare, on peut partir en direction des villes d’Europe de l’est et des résidences historiques des empereurs russes – Tsarskoïe Selo et Pavlovsk. 

la locomotive russe

Ici on effectue deux voyages en même temps : aux autres villes et à l’époque du début du 20e siècle. Les cinéastes aiment beaucoup cette gare, et très souvent, on peut voir ici une locomotive à vapeur et des acteurs habillés à l’ancienne. Cela fait plonger complètement à la belle époque et on s’imagine tout de suite comme docteur Jivago ou Anne Karénine. 

Zagorodny prospekt, 52

3. Le magasin « Au Pont Rouge »

au pont rouge

L’histoire du grand magasin « Au Pont Rouge » commence en 1905, lorsque les entrepreneurs belges Stefan Esders et Karl Scheefhals ont acheté un terrain à Saint-Pétersbourg afin de construire un magasin de luxe moderne. Stefan Esders était propriétaire d’une usine de confection de vêtements pour hommes et femmes à Bruxelles et de plusieurs magasins de vêtements de luxe en Europe. Ses grands magasins se trouvaient déjà à Bruxelles, Rotterdam, Vienne, Wroclaw et Paris. Il lui manquait seulement Saint Pétersbourg ! 

batiment au pont rougeEn 1907, près du Pont rouge, selon le projet des architectes russes Vladimir Lipsky et Konstantin Rochefort, le bâtiment Art nouveau a été construit.  C’était le premier magasin à plusieurs étages en Russie qui ressemblait beaucoup aux constructions de Paris et New-York à cette époque. Jusqu’à la révolution de 1917, c’était la maison de la mode principale et le magasin de vêtements le plus luxueux de la ville. Ici on pouvait trouver les meilleures robes, les dentelles les plus fines, les gants et manteaux à la mode, les chapeaux etc. Les clients fidèles de ce magasin étaient des représentants de la noblesse russe, et bien sûr des membres de la famille impériale, y compris l’impératrice Alexandra Fiodorovna, l’épouse de Nicolas II.

à l'intérieur au pont rougeAprès le coup d’état en 1917, le bâtiment a été abandonné par ses propriétaires et nationalisé par les bolcheviks. En 1919, il a été décidé de transformer le magasin à l’usine de confection.

Malheureusement, le bâtiment a été beaucoup endommagé durant le 20e siècle. En 2009-2014, il a été remis à la restauration, après quoi, le gouvernement local a décidé de rouvrir ici un centre commercial comme c’était à l’époque. 

Aujourd’hui, on vient au magasin « Au pont rouge » pour admirer les décors d’Art nouveau, faire du shopping dans les boutiques des marques connues et pour profiter du moment au café avec une vue sur la rivière Moyka.  Trouver ce magasin  est très simple: il est situé  sur le Pont rouge et attire l’attention par sa tour extraordinaire surmontée par une flèche en forme de caducée d’Hermès.

au pont rouge

 

P.S. Les bâtiments construits par la société «Esders et Scheifals»  ont été préservés seulement à  Saint-Pétersbourg et à Paris (le magasin actuel «  C&A »).

Quai de la Moyka, 73

4. La Maison du livre « Singer »

librairie Singer

« La Maison du livre » est l’un des plus beaux bâtiments de la perspective Nevsky. Il est connu aussi sous le nom de la «Maison Singer», car l’histoire de ce bâtiment est liée avec une grosse compagnie «Singer» qui produisait et vendait des machines à coudre. 

En 1902, la société américaine « Singer » a décidé d’acheter un terrain dans l’endroit le plus animé de Saint-Pétersbourg, sur la perspective Nevsky. Leurs affaires allaient très bien en Russie : ils ont construit une usine à Podolsk pour produire des machines à coudre avec le logo russifié «Зингер». De plus, ils possédaient environ 3 000 magasins dans toute la Russie. C’est pourquoi, la société a voulu de construire le bureau officiel dans la capitale de l’Empire russe. 

Le projet de la construction a été confié à l’architecte russe Paul Suzor. Selon les envies des propriétaires de la société, le bâtiment devait être moderne, ressembler à leur gratte-ciel à New-York et avoir au moins 11 étages. Mais ce désir était fortement en contradiction avec le règlement architectural de Saint Pétersbourg ! Selon la loi locale, il est interdit de construire des maisons qui dépassent la hauteur du Palais d’hiver (22 mètres). Paul Suzor a dû trouver un compromis : construire un bâtiment qui respecterait les règles de la ville, mais, en même temps, qui se distinguerait des autres bâtiments.

l'entrée à Singer

L’architecte s’est bien débrouillé avec ce projet. Il a construit le bâtiment de 6 étages et pour créer l’illusion d’un gratte — ciel, il a fait une tour avec un globe symbolisant le désir de l’entreprise de conquérir le monde entier. Le long de l’équateur, le globe était ceinturé d’un ruban portant le nom de la société. Le soir, elle était brillamment éclairée par des lampes électriques. La tour attirait aussi l’attention des passants par la sculpture d’un énorme aigle comme sur les armoiries américaines. Cela gênait les pétersbourgeois, car cet aigle américain dépassait par ses dimensions des aigles bicéphales russes à Saint Pétersbourg. Comment cela pourrait–il arriver ? Personne ne connaît la réponse 🙂 Néanmoins, la tour de la maison de la société “Singer”, conçue comme un symbole de la célèbre entreprise, est devenue une sorte de dominante de la perspective Nevsky et, avec le temps, l’une des attractions les plus connues à Saint – Pétersbourg.

Aigle sur singer

Pendant la construction de la maison « Singer », les idées novatrices ont été réalisées : pour la première fois en Russie, on a utilisé un cadre métallique comme la structure de support: cela a permis de disposer de grands espaces pour les locaux commerciaux et les entrepôts à l’intérieur du bâtiment. Les gouttières sur les façades étaient cachées à l’intérieur des murs et pour le nettoyage de la neige, le système à la base du vapeur a été élaboré. A l’intérieur du bâtiment, il y avait le système moderne de ventilation et de climatisation, les ascenseurs « Otis » et les coffres-forts « Panzer ».

les valkyries

Sur la façade on voit les attributs de Mercure (Hermès) et des Valkyries en bronzes. Une des Valkyries tient un harpon, symbole de la navigation car à l’époque, presque tout le commerce était lié aux voyages en mer. Dans la main de l’autre Valkyrie, on voit une quenouille, qui symbolise l’industrie légère. Sous son coude, elle a une machine à coudre.

À l’origine, le bâtiment était conçu comme un centre d’affaires : il abritait les ateliers et la boutique de la société « Singer », ainsi que le Consulat américain, mais après la révolution de 1917, le bâtiment a été nationalisé et transféré à la maison d’édition de livres. En 1919, le célèbre magasin – la « Maison du livre » a été ouvert. 

le café Singer

Aujourd’hui, c’est la plus grande librairie de la ville et l’un des symboles de la vie culturelle de Saint-Pétersbourg. Ici, on peut trouver n’importe quel livre, s’installer dans un café avec une vue incroyable sur la Cathédrale de Kazan et rencontrer des écrivains célèbres. 

Nevsky prospekt, 28

5. L’épicerie Elisséev

magasin elyssevsky

L’épicerie Elisseév se distingue bien des bâtiments classiques de la perspective Nevski. Tout d’abord, de loin, on remarque la façade ornée de sculptures vertes qui symbolisent les  valeurs fondamentales d’une société du début du XXe siècle: «Industrie», «Commerce», «Art» et «Science». En s’approchant du bâtiment, on est fasciné par les personnages du conte de fée «Casse-noisette» qui se bougent dans la vitrine du magasin. C’est une merveille !

casse-noisette

Bien sûr, après avoir apprécié la façade, on a envie de voir l’intérieur. En entrant dans le magasin, on se plonge dans l’atmosphère du début du 20ème siècle : des lustres en cristal, les ornements végétaux dorés, des meubles anciens et  un immense palmier au centre de la salle sous les feuilles duquel les gens s’installent pour boire un verre de champagne sous la musique du piano. Le piano est la seule décoration moderne ici : il joue tout seul, sans pianiste, ce qui surprend les petits et les adultes.

eliseevsky de l'interieur

Aujourd’hui, dans le magasin des frères Elyséevs, il y a six départements, qui présentent des spécialités du monde entier (fromages, charcuteries, bonbons, vins, etc.), ainsi que des produits de la production locale. Ici, on peut faire du shopping et passer du temps avec plaisir dans le restaurant de haute cuisine russe.

Mais quelle est l’histoire de cet endroit ?

Tout a commencé le soir de Noël 1812.  Pierre Kassatkine, un jardinier-serf du comte Chérémétiev, a voulu faire un cadeau de Noël à son maître. Au moment du dessert, il a apporté à la table des fraises fraîches. Le comte et ses invités étaient très surpris ! Les fraises, en pleine hiver russe! C’est impossible ! Alors, il a demandé, comment peut-il remercier le jardinier talentueux pour un tel miracle ? Pierre, sans aucune hésitation, a demandé la liberté pour lui et sa femme. Rien à faire, Chérémétiev a tenu sa parole: il a libéré du service Pierre Kassatkine et, en plus, il lui a donné une centaine de roubles pour le début de la nouvelle vie. 

Les eclaires de Saint-Petersbourg

Pierre est parti à Saint-Pétersbourg où il a commencé son petit business. Il achetait des oranges pour les vendre ensuite aux passants de la perspective Nevsky. L’affaire marchait très bien et déjà un an plus tard, Pierre a pu payer la liberté de son frère qui est venu le joindre à Saint Pétersbourg. Dès que toute la famille était ensemble, les frères ont fondé leur petite société “Partenariat des Frères Elisséev”. Pourquoi Elisséev ? Ils ont pris le nom de leur père qui s’appelait Elissey (les Elisséevs, cela veut dire les fils d’Elissey).

Les frères ont loué des voiliers marchands pour délivrer des fruits exotiques et des vins à Saint-Pétersbourg. Le magasin des frères Elisséev impressionnait les habitants de la capitale du nord par les fruits rares et l’assortiment des vins français, espagnol et portugais. Les familles nobles et même les empereurs russes étaient les clients fidèles des Elisséev!

En 1902, la famille Elisséev était considérée comme l’une des plus riches et les plus réussies à Saint Pétersbourg ! C’était juste le temps de construire un magasin au cœur de la capitale de l’Empire, sur la perspective Nevsky, là où Pierre vendait des oranges.  Le projet de magasin a été confié à l’architecte russe Baranovsky, qui a tout fait pour souligner le succès et la prospérité de la famille.

L’épicerie Elisséev est un magasin-musée qui fait rêver tout le monde! Venez-y un jour pour passer un moment inoubliable !

Nevsky prospekt, 56

P.S. Aujourd’hui on ne vous a présenté que cinq édifices Art nouveau les plus connus à Saint Pétersbourg, mais si vous venez un jour, on vous invite à découvrir aussi les immeubles de l’île Pétrogradsky qui émerveillent tout le monde par leur charme de la Belle époque. 

Qui sommes-nous?
visite guidée saint-petersbourg
Bonjour à tous! Nous sommes Irina et Anouar, deux guides francophones à Saint-Pétersbourg. Merci de visiter notre site! Nous éspèrons que notre blog sera utile pour vous et vos prochaines découvertes!
Contactez-nous!
Les posts récents...
La profondeur du métro de Saint-Pétersbourg

Le métro de Saint-Pétersbourg

Temple souterrain: 5 faits à propos du métro pétersbourgeois Une fois descendu dans le métro à Saint-Pétersbourg, on est surpris ...
Lire plus
Singer de Saint-Petersbourg

Les plus beaux monuments Art nouveau à Saint-Pétersbourg

Les plus beaux monuments Art nouveau à Saint-Pétersbourg Souvent nos touristes veulent voir et visiter les monuments Art nouveau à ...
Lire plus
les baignets russes

Les idées pour vos découvertes gastronomiques à Saint-Pétersbourg !

Les idées pour vos découvertes gastronomiques à Saint-Pétersbourg ! Saint-Pétersbourg propose le meilleur de toutes les cuisines du monde! On ...
Lire plus
au marché

Les souvenirs de Saint Pétersbourg

Les souvenirs de Saint Pétersbourg : notre Top 10! Souvent, lors d’un voyage, on a envie d’acheter quelque chose en ...
Lire plus
Novgorod le grand

Veliky Novgorod: une ville à visiter absolument !

Véliky Novgorod: une ville à visiter absolument ! La ville de Véliky Novgorod (Novgorod la Grande), fondée en 859, était le ...
Lire plus
Partagez cette article avec vos amis sur les réseaux sociaux.
Поделиться в facebook
Facebook
Поделиться в twitter
Twitter
Поделиться в whatsapp
WhatsApp
Поделиться в pinterest
Pinterest
Merci pour vos commentaires!
Пролистать наверх